Edmond Sadaka Photographe Journaliste

Contact | Liens | Plan du site

LA PHOTO DE CONCERT

LE MATERIEL --> LA TECHNIQUE --> GENERALITES --> ACCREDITATIONS

 

UNE FOIS DANS LA SALLE…  COMMENT SE PLACER ?

Que vous soyez accrédités ou non : observez bien la disposition de la scène dès que vous pénétrez dans la salle. Éviter en priorité de vous  placer juste en face du pied de micro du chanteur. Vous vous apercevrez vite que cela vous fera rater les trois quarts des images, car une partie du visage de l’artiste sera cachée derrière le micro. Vous aurez ensuite tout le mal du monde à changer d’angle si vous n’êtes pas accrédité. L’idéal est de se placer à mi-chemin entre le centre de la scène et l’une de ses extrémités.

Deux cas de figure plus spécifiques :

Vous êtes accrédité : vous montrez votre badge au vigile de service et vous prenez place dans la fosse, juste devant la scène (où quelques fois les photographes se marchent sur les pieds). Étant donné que les scènes avec « crash barrière » sont souvent en hauteur, vous serez amenés à prendre beaucoup de photos en contre-plongée. Essayez donc de reculer le plus possible.

Vous n’êtes pas accrédité, vous avez payé votre place : pas de miracle : vous arrivez largement avant le début du concert  (deux ou trois heures). Vous foncez dès l’ouverture des portes et vous aurez le privilège d’être accoudé au crash barrière juste devant la scène...

IMPORTANT et VALABLE POUR TOUT LE MONDE : Le respect du public : Veillez à ne pas déranger les spectateurs et éviter absolument de déclencher si le concert est  acoustique, donc « intimiste ».

Yvan Lebolloch

Jouer avec les lumières : quelques trucs et astuces

Vous vous trouverez parfois (souvent) dans l’axe d’un spot éblouissant. Il vous découragera sans doute à  déclencher.

Au contraire, c’est l’occasion de jolis contre-jours...

Attendez que le visage du musicien se place au bon endroit en masquant avec son visage le spot...

Hop !  vous déclenchez (cela dure une seconde ou deux généralement) et vous obtenez un joli halo lumineux :

Un projecteur placé dans un coin supérieur de l’image donne de la puissance au mouvement de l’artiste :

Dick Annegarn

LES RESTRICTIONS

La plupart du temps, photographier des artistes pendant un concert est interdit (1). Si un vigile ou un responsable de la salle vous demande d’ouvrir votre sac à l’entrée et qu’il  constate que vous possédez du matériel photo ressemblant de près ou de loin à du matériel pro, vous serez « refoulé » à moins que vous n’acceptiez de laisser votre matériel à la consigne. La tolérance est de mise en revanche pour les appareils photos compacts et bien sûr pour ceux des téléphones portables (difficiles de les interdire !!)

(1) Interdictions  cependant abusives (on ne le sait pas assez)  s'agissant de l'espace public ainsi privatisé.

Pour en savoir plus :

Écoutez ici "Les restrictions sont de plus en plus nombreuses" (2'36)

Guy LEQUERREC : il a photographié le jazz en noir et blanc depuis plus de quarante ans. C’est l’un des géants de la photo contemporaine. Aujourd’hui il dénonce l’espace de plus en plus restreint réservé aux photographes de spectacle au nom du sacro-saint droit à l’image.

NOMBRE DE TITRES AUTORISES

Si vous êtes accrédité, vous avez le droit généralement de shooter sur les trois premiers morceaux, pas un de plus. Parfois vous n’avez droit qu’à un morceau, le premier généralement. Quelquefois, on vous autorisera à travailler durant les cinq premières minutes, chronomètre en main... Bref, tout cela est parfois ésotérique.

PS : Cet usage (3 premiers titres) n'est pas systématique et il existe encore des lieux (de plus en plus rares) où aucune limitation n'est imposée. Ces contraintes sont souvent présentes sur les sites avec "fosse".

LE MATERIEL --> LA TECHNIQUE --> GENERALITES --> ACCREDITATIONS