Edmond Sadaka Photographe Journaliste

Contact | Liens | Plan du site

L'ATELIER DU PHOTOGRAPHE

ACCESSOIRES

Les filtres

filtreMalgré  les possibilités presque infinies que donne le « post traitement » (c'est-à-dire la retouche d’une image sur votre ordinateur avec des logiciels tels que Photoshop, Lightroom), l’utilisation d’un filtre dès la prise de vue peut s’avérer très efficace.

Il existe un nombre considérable de filtres qui permettent de corriger ou de donner de l’intérêt à une image.

Si vous aimez photographier les paysages, un filtre appelé « ND » (de densité neutre)  peut vous être très utile. Il permet de limiter de manière considérable la quantité de lumière passant par l’objectif. Certains filtres sont « gradués », la moitié supérieure retient la lumière, la moitié inférieure est transparente. Ceci permettra d’éviter les surexpositions de ciel par exemple.

filtre non gradué

 

D’autres filtres ne sont pas gradués. Ils retiennent la lumière sur toute leur surface et permettent d’allonger l’exposition de l’ensemble de la scène. Ceci permettra en plein jour d’utiliser un temps de pose assez long et  d’obtenir un bel effet de mouvement si vous photographiez des cours d’eaux ou des cascades.

Autre filtre souvent indispensable : le polarisant. Il a la particularité d’être le seul que l’on ne peut pas imiter ou simuler sur les logiciels photo (Photoshop notamment). Il permet de filtrer une partie invisible du spectre, d’intensifier certaines couleurs (bleu et vert notamment),  permettant d’obtenir de très beaux rendus saturés d’un ciel bleu  parsemé de quelques nuages. On peut doser cet effet  à fur et à mesure que l’on tourne  le filtre. Le polarisant est aussi très utile lorsqu’il s’agit de photographier des surfaces d’eau (étangs, lacs, etc.. ). Il faut le tourner jusqu’à obtenir  l’élimination des reflets parasites sur la surface de l’eau. Prenez soin d’utiliser un polarisant dit « circulaire », il existe des polarisants « linéaires » mais ils ne sont pas adaptés aux reflex numériques.

Le filtre peut aussi  tout simplement servir à protéger l’objectif. Il s’agit dans ce cas de simples filtres UV que vous vissez devant la lentille frontale. Le haut de gamme  de ces filtres (forcément un peu chers) gardera intact le  piqué de l’objectif, ce qui n’est pas le cas des filtres trop bon marché qui sont à éviter. Cet accessoire a l’avantage de préserver la lentille frontale des chocs, et des rayures en tous genre. Personnellement, j’ai muni chacun de mes objectifs d’un filtre UV.

PS  Les filtres (hors UV) existent sous deux formes : le filtre circulaire qui est donc destiné à être vissé directement sur l’objectif, et le filtre carré, qui doit être inséré dans un support que l’on vissera ensuite sur l’objectif.