Edmond Sadaka Photographe Journaliste

Contact | Liens | Plan du site

LES CONSEILS DU PHOTOGRAPHE

PRISE DE VUE ANIMALIERE

photo Vincent Munier

PHOTOGRAPHIER LES ANIMAUX

C’est un sujet photographique très prisé ! Mais évidemment, la technique et l’approche sont très différentes en fonction du type de photos : photographier chez soi son chien ou son chat, ou au zoo des animaux enfermés dans une cage n’a rien à voir avec la prise de vue d’animaux dans leur milieu naturel, du guépard au lion en passant par  l’ours ou le flamant rose. J’ai choisi délibérément de faire l’impasse sur la photo d’insectes, qui relève de la macrophotographie, genre à part entière auquel un autre chapitre est consacré.

chat

 LA PHOTO ANIMALIERE « DOMESTIQUE »

Ce sont les chats qui généralement raflent la mise, loin devant les chiens et très loin devant poissons rouges ou autres hamsters.

Priorité du photographe : maîtriser les lumières naturelles et artificielles, jouer avec les cadrages et la profondeur de champ. D’une certaine manière - et au risque de choquer - nous dirons que ce type d’image  se rapproche de la photo d’enfants. Car il est vrai que pour le photographe, l’approche se fait comme s’il s’agissait d’un modèle humain.

La question sera de savoir si votre choix est de réaliser un portrait posé de votre animal ou si vous souhaitez plutôt le saisir en pleine action... sur le vif. Dans le deuxième cas, il faudra anticiper ses déplacements.  Pour cela le plus simple est de se doter d’un objectif grand angle, en calant son boîtier sur une vitesse d’au moins 1/250ème pour éviter les effets de flou, à moins bien sûr que vous ne recherchiez ce type d’effet. Pas forcément besoin de garder l’autofocus actif, d’autant qu’avec une courte focale la plage de netteté est confortable surtout si vous fermez de deux ou trois crans, même plus si la lumière est suffisante. Et ensuite, si besoin, ne pas hésiter à recadrer votre image.

 

LA PHOTO DANS UN ZOO tigre

C’est un peu la solution de consolation pour ceux qui ne peuvent s’offrir un Safari photo en Tanzanie ou au Kenya par exemple.

Mais la photo d’animaux dans un zoo peut aider à approcher ce style et elle vous permettra sans doute d’être plus à l’aise lorsque vous déciderez d’aborder les animaux dans leur milieu naturel.

La principale contrainte dans un zoo est évidemment le fait que les animaux sont en cage et qu’inévitablement, les grilles de ces cages ne vous faciliteront pas la tâche.  Mais, comme vous n’avez pas vraiment le choix, tentez de les intégrer dans la composition. Pour les grillages fin, il y a une astuce : en vous en rapprochant, avec votre objectif réglé sur  la pleine ouverture, vous pourrez éventuellement escamoter le premier plan à condition que l’animal soit éloigné du grillage (seule condition pour que le premier plan soit partiellement estompé).  

LA PHOTO ANIMALIERE « PURE ET DURE »  

C’est l’une des facettes de la photo de nature. La véritable photo animalière (dite aussi chasse animalière) consiste à s’intéresser aux animaux dans leur milieu naturel, de les approcher sans les déranger (pour éviter avant tout de les faire fuir). Il faut pour cela de la discrétion, du calme... et  beaucoup de patience :  plusieurs  heures sont parfois nécessaires avant d’obtenir une photo intéressante.

Le photographe animalier doit avant tout bien connaître le sujet dont il veut prendre des images. Il faut étudier son comportement, ses habitudes. Beaucoup de photographes animaliers vous expliqueront qu’observer un animal pendant plusieurs minutes sans qu’il ne remarque votre présence procure des sensations fortes...

chouettecerf

Pour en savoir plus :

Écoutez ici « on va de surprise en surprise. Mais ce type de photo est frustrant. On obtient rarement ce que l‘on veut ». (1'33)
Vincent MUNIER photographe animalier

Écoutez ici "Ce sont les lions qu'i m'ont appris la photo) (1'07)
Yann ARTHUS-BERTRAND célèbre photographe et écologiste français

Coté matériel… Ce sont  les optiques lumineuses et de longues focales qui donnent les meilleurs résultats, et celles-ci lorsqu’elles sont de qualité sont malheureusement  chères, très chères… surtout lorsque (cerise sur le gâteau) elles sont stabilisées, ce qui permet de réduire le flou de bougé. Les reflex APS C (à petit capteur) ont l’avantage d’induire un recadrage. Ainsi en Nikon une focale de 300 mm équivaudra à 450 mm (x 1,5) sur Canon ce sera x 1,3.  Les conditions de lumière étant souvent difficiles, un boîtier permettant une montée en sensibilité dans de bonnes conditions sera à privilégier.

Pour en savoir plus :

Écoutez ici Émission PIXELS (RFI en partenariat avec Réponses Photo)(19'30)
La photo animalière

PHOTO NOCTURNE --> PHOTO ANIMALIERE --> PORTRAIT --> MACRO-PHOTO